Sélectionner une page

Deux questions me sont posées lorsque je parle de mon métier de community manager… « Quelles sont mes missions ? » Et « Pour quel budget ? ».

Je vais tenter de vous apporter des éléments de réponses. Pourquoi tenter ? Car ma motivation première, et bon nombre de personnes sont surprises, lorsque j’arrive au premier rendez-vous, et que je ne sais rien de la personne et / ou de l’entreprise qui est en face de moi. En effet ! D’abord je souhaite qu’on me parle de soi, de la philosophie d’entreprise. Je m’imprègne des mots employés, des termes techniques comme des valeurs de l’entreprise. Et seulement ensuite, je fais les recherches et l’analyse ! Du coup, normalement, je ne peux pas apporter de budget dès le départ. Car je ne connais pas l’ampleur des travaux que je vais devoir fournir. Sauf si clairement, la personne me dit « nous ne sommes nulle part ! Tout est à créer ! »

Tout d’abord, pourquoi vouloir connaître le coût d’un community manager sans connaître la mission ?

Et oui, parce que le nerf de la guerre, c’est souvent l’argent. Et il s’agit de la question de base pour une TPE/PME, lorsqu’elles envisagent de faire appel aux services d’un Community Manager (ou CM). 

Souvent, les tâches du community manager sont confiées à l’une ou l’autre personne en interne. Et souvent, cette même personne réalisera ces tâches sur des moments de disponibilités, car elle trouvera la tâche secondaire ! Et souvent, les réseaux sociaux seront appréhendés comme étant un coût supplémentaire et sans valeur ajoutée.

Ce que nous pouvons également constater dans le métier, c’est de voir des dirigeants faire la même communication qu’ils soient sur le web, ou en version print et donc, une communication plus traditionnelle !

Côté résultat ? Un début de présence, peu gratifiante, et vu le temps passé, le dirigeant baissera souvent les bras avant même d’arriver à l’objectif voulu !

Le but d’une véritable agence de community management ? D’élaborer avec vous une mise en place d’actions de marketing web ! Et non, uniquement, d’une animation d’un profil …

Le community manager véritable outil pour la mise en place d’une stratégie Web Marketing

Connaissez-vous les avantages dont vous allez bénéficier avec une bonne communication digitale ? Voici la liste, non exhaustive des avantages liés à une stratégie web :

  • augmenter votre trafic sur votre site corporate / blog
  • générer des campagnes publicitaires pour atteindre une cible plus importante
  • générer des leads (j’aime), de la vue sur vos réseaux sociaux
  • une gestion de la relation client
  • etc…

Rien qu’avec ces 4 exemples, vous pouvez vous imaginer les gains de temps et d’argent pour vous, entrepreneur, que peut vous apporter un community manager et des missions qu’il va pouvoir remplir. Une simple présence sur Facebook, Twitter, LinkedIn ou un autre réseau social ne vous demandera qu’une affinité d’usage. Le community management permet de définir des objectifs marketing, qui seront déterminés en terme d’image de marque, de gestion de la relation client, ou de leads.

Dans différents articles sur le web, il revient différents niveaux de mission, qui sont confiées aux community managers. Même si dans la réalité, les entreprises ont des demandes bien spécifiques à leur environnement, qui amènent de ce fait à la création de prestations sur mesure, voici différents niveau de missions.

Mission community manager de type 1 :  5 heures par semaine

Présence sociale : les entrepreneurs qui ne connaissent rien aux réseaux sociaux vont chercher à se familiariser avec ceux-ci. Le community manager gérera la présence sur les réseaux de base, il animera et modérera les différentes pages et comptes de l’entreprise. Il partagera à un certain rythme des informations de base de l’entreprise.

Génération de point de contact : il s’agit d’augmenter les visites sur le site et le blog. D’améliorer et de faire grandir la visibilité de l’entreprise sur le web. Le but : augmenter le nombre de prospects et de clients, en utilisant l’ensemble des outils mis à disposition sur le WEB. Dans le budget lié au community manager, seront ajoutés les budgets dits d’achats d’espaces.

Rédaction web : afin d’optimiser les contenus (infographies, vidéos, articles…) la rédaction web permet d’alimenter le content marketing. Il s’agit de prendre en compte l’environnement sémantique de l’entreprise, la TPE, la marque… Le community manager doit également savoir écrire de manière à répondre aux besoins de référencement naturel (le SEO), et connaîtra la manière d’optimiser les textes.

N’oubliez pas que la rédaction pour le web est différente de l’écriture un communiqué de presse destiné à une édition papier. Mais, nous reviendrons sur la rédaction web et ses techniques dans d’autres articles. Il y a en plus de l’internaute un autre lecteur à prendre en compte : les moteurs de recherches comme Yahoo, Bing et le plus usité : Google.

Veille et reporting : l’analyse concurrentielle, l’e-reputation (ou l’image de marque), doit être surveillée. Pour ce faire, une série d’outils permettent de faire de la veille. En plus, cette veille permettra d’avoir les informations sur l’actualité métier.

Mission community manager de type 2, est estimée à 9h de temps

Gestion des réseaux sociaux : Définition d’une ligne éditoriale – Partage sur les réseaux sociaux choisis, en fonction du planning défini dans la ligne éditoriale, animation des différents réseaux de manière quotidienne et publication régulière. Rédaction d’un article pour le blog / site 1 fois par mois. Objectif d’agrandissement de la communauté. Veille et intégration des réseaux, communautés et groupes existants. Nous parlons d’une modération 6 jours sur 7 !

Rédaction web et référencement naturel : blog dédié, une stratégie dite de marketing de contenu, sur différents réseaux sociaux sont liés à cette mission. Cette mission pourra entrainer un audit du site corporate. Cette approche permettra l’optimisation de la présence sur le web de l’entreprise.

Campagne digitale : il s’agit de se montrer offensif sur les différents canaux numériques ; allouer du budget pour des campagnes push sur les réseaux sociaux. Les campagnes de publications sponsorisées devront remplir des objectifs tout en étant liées à la vie économique de l’entreprise. Le CM animera et organisera des concours et jeux.

Reporting : Le reporting sera lié à toutes les actions qui auront été mises en place et répondront aux objectifs qui ont été définis. Nous parlerons d’une stratégie emarketing.

Le prix sera en fonction du type de mission

La mission 1 est estimée à 20 heures mensuelles. La seconde, approche les 35 heures mensuelles.

Les missions sont également déterminées par les objectifs et les résultats des actions misent en places. Nous parlerons d’enjeux, de coûts, d’organisation et de planification.

Le community manager freelance aura pour mission la mise en place d’une stratégie digitale. Création de votre ligne éditoriale. Il définira la charte de création de contenus. Programmera les contenus et les publications. Il est là pour gérer l’ensemble de vos campagnes sur les différents réseaux sociaux. Il sera là pour animer l’ensemble de vos communautés, et de modérer si besoin. Ainsi qu’une veille concurrentielle , une veille e-reputation. Et terminera le mois de travail avec un reporting des actions menées et de leurs résultats.

Nous en arrivons à la fourchette de prix.

Pour les missions de niveau 1, sur une base de 20h de travail par mois, la fourchette se situe sur le marché, entre 1000 et 1500 euros hors taxe pour un freelance. Si vous faites appel à une agence, il se pourrait que la fourchette passe à 1400 à 2000 euros HT. Dans le cadre d’une mission de niveau 2, sur une base de 35 heures de travail mensuel, la fourchette de prix s’entend entre 2000 et 2300 euros, et sera calculée en fonction du degré de complexité de la mission, ainsi que la durée de la mission.

Community manager salarié ou le freelance ? 

Cette question est souvent revenue. Cependant, nous voyons bien que l’usage des réseaux sociaux demande une formation continue et quotidienne ! Les fournisseurs d’outils, que nous appellerons les acteurs (LinkedIn ou Viadeo, Google+, Facebook, Pinterest ou Instagram, Snapchat, Twitter et les autres) modifient et apportent de nouveaux outils quasiment de manière quotidienne. D’où une formation accrue du community manager !

Les avantages à externaliser les services d’une community manager sont nombreux. Un gain de temps et de ce fait, d’argent ! En plus d’améliorer votre présence sur le web, votre visibilité.

Valeurs et engagements de LaPtiteAlsacienne, rédactrice web et community manager

Je ne souhaite travailler qu’avec des entreprises et des clients dont je crois aux valeurs, en la qualité des produits et des services, au professionnalisme de l’entreprise. Comment parler de quelque chose en quoi on ne croit pas ? Vous, votre philosophie d’entreprise, votre marque, ne sera que plus valorisée si nous avons le feeling !

Le but de mon travail est de porter haut et en couleur vos valeurs. Votre passion doit être transmise aux travers des mots que nous utiliserons ! Je vous propose la technique, la maitrise des outils web, et vous, les mots, la passion de votre métier. Voilà les ingrédients essentiels pour une bonne communication ! 

N’hésitez plus ! Contactez-moi via le formulaire ! Et pourquoi pas par téléphone pour convenir d’un rendez-vous ? Toutes les informations sur la page de formulaire !

Logo LaPtiteAlsacienne Rédactrice Web Community manager alsace colmar